Assainissement-autonome 2017-04-20T15:12:46+00:00

ASSAINISSEMENT AUTONOME

En matière d’assainissement non collectif (ou autonome), le choix de la filière de traitement qui sera mise en place dépend de l’aptitude du sol à absorber et à évacuer les eaux usées pré-traitées.

Trois étapes :

  • Réalisation de sondages à la tarière, afin de déterminer la nature et la texture du sol ainsi que son homogénéité à l’échelle de la parcelle,
  • Réalisation de test d’infiltration : « Méthode à niveau constant » ou « Méthode de Porchet ». Des trous sont réalisés dans le sol puis remplis d’eau, afin de mesurer la vitesse à laquelle le terrain absorbe l’eau.
  • Choix et dimensionnement de la filière de traitement.

En application de l’arrêté du 7 septembre 2009 et de la DTU 64.1 de mars 2007 (relative à la mise en œuvre des dispositifs d’assainissement autonome).

Il vous sera remis un rapport que vous pourrez par la suite remettre au SPANC (Service Public d’Assainissement Non-collectif).